Accueil > ADLARD Charlie, KIRKMAN Robert > KIRKMAN & ADLARD – Walking Dead ~ Dans l’oeil du cyclone tome 7, Une vie de souffrance tome 8

KIRKMAN & ADLARD – Walking Dead ~ Dans l’oeil du cyclone tome 7, Une vie de souffrance tome 8

.

Titres : Dans l’oeil du cyclone, Une vie de souffrance (Walking Dead, tomes 7 et 8)
Auteurs : Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lecture Livre à découvrir

.
.

Dans l’œil du cyclone, volume 7
Notre petite équipe arrive à s’échapper de Woodbury et retournent au pénitencier. Le quotidien s’approche d’un semblant de vie avec quelques événements officiels mais un suicide vient tout gâcher. La petite communauté est chapeautée par Andrea pour un entrainement au tir. Tyreese, Axel, Maggie, Glenn, Michonne et Andrea font un saut l’armurerie d’un ancien camp de la garde nationale se trouvant à proximité.
 .

Une vie de souffrance, volume 8
La communauté de Woodbury n’en reste pas là et attaque le pénitencier. Le Gouverneur (vivant !) ne pense pas que ces survivants seraient aussi bien préparés. Malgré une attaque qui fait quelques dégâts, ils sont obligés de rebrousser chemin. Les habitants du pénitencier, Tyreese et Michonne les suivent pour les contre attaquer par surprise. Craignant pour leur sécurité, Glen & Maggie ainsi que Dale, Andrea et les jumeaux partent en camping-car.

.
.

)°º•. Les personnages s’installeraient-ils dans la stabilité ?

Le retour au bercail fait oublier les blessures psychologiques au groupe, notamment celles de Michonne avec ce qu’elle a subi entre les griffes du Gouverneur et le mal être intense de Carol. Alice, l’aide médicale échappée de Woodbury semble se faire à son nouveau rôle de médecin et gère les urgences au mieux.
.

Avec une histoire si intense où les morts se comptent à chaque tome, il me faut régulièrement revenir au début du livre pour lire l’index des personnages afin de me souvenir des relations des uns avec les autres.

.
.

)°º•. Ces deux tomes présentent moins de fausses notes que précédemment. Certains angles restent un peu particuliers (coude, plis de couverture) et demandent tout de même à ce que l’œil regarde l’ensemble pour bien comprendre.
.

Les atmosphères sont bien ressenties et on s’attarde moins sur les illustrations car on veut très vite connaître la suite. C’est d’autant plus vrai avec le volume 8 puisqu’on enchaine les pages : les illustrations servent de support mais on n’a pas envie de les détailler, on veut juste savoir. Elles remplissent donc très bien leur rôle. L’utilisation du noir & blanc appuie sur l’effet dramatique des événements.

.
.

)°º•. Le tome 7 sert de transition entre deux opus assez costauds. Mais il n’est pas un vulgaire bouche-trou puisqu’il contient des événements marquants même si l’action n’est pas choquante, même s’il est moins nerveux que le volume 6. « Dans l’œil du cyclone » se focalise sur les personnages mais sans oublier les menaces extérieures : nous assistons au quotidien assez bien interprété. La menace latente avec les zombies est reléguée au troisième plan. Ce volume est peut-être celui que j’apprécie le plus dans sa construction. L’environnement proposé par Kirkman est très crédible, on s’y verrait.
.

J’ai trouvé que la traduction laissait un peu à désirer, notamment avec le prénom d’un personnage qui change entre le tome 7 et le tome 8 et puis l’onomatopée « putter patter » d’un jet de pipi masculin qui n’est absolument pas francophone.

.

« Dans l’œil du cyclone » est assez cliffhanger pour vouloir enchainer directement avec le volume 8 « Une vie de souffrance ».  Il montre la préparation du côté de Woodbury pour leur arrivée au pénitencier à la fin du volume 7. Ce tome est l’inverse de son précédent : tout vole en éclats ; le bonheur est de courte durée. L’histoire propose un rythme intense, elle ne laisse pas indifférent. Le tome s’avère percutant et délivre entre ses pages, une véritable hécatombe. D’un point de vue général, on visionne un scenario bien ficelé avec ces huit premiers volets.

.
.

« Dans l’œil du cyclone » et « Une vie de souffrance » se lisent de concert : alors que Kirkman nous enveloppe dans une histoire qui tend vers un peu d’humanisme dans le premier ; il nous surprend avec ce deuxième tome, où il fait éclater la vie du pénitencier dans un véritable carnage. Cher lecteur, il n’est pas bon de s’accrocher aux personnages.

.
.

)°º•. Biographies
Robert Kirkman né en 1978 est un auteur de comics, apparemment ultra méga connu surtout pour « Walking Dead », « Invicible » et « Marvel Zombies ». Charlie Adlard, né en 1966 est connu en Angleterre pour nombre de ses travaux dans la revue « 2000 AD ». Evidemment, son notoriété va croissante avec le succès de Walking Dead.
Leurs sites officiels : Robert Kirkman & Charlie Adlard.

.

 

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Passé décomposé, tome 1
¤ Cette vie derrière nous, tome 2
¤ Sains et sauf ?, tome 3
¤ Amour et mort, tome 4
¤ Monstrueux, tome 5
¤ Vengeance, tome 6
¤ Ceux qui restent, tome 9
¤ Vers quel avenir ?, tome 10
¤ Les chasseurs, tome 11
¤ Un monde parfait, tome 12
¤ Point de non-retour, tome 13
¤ Piégés !, tome 14

.

Souvenir de lecture : Vivent les hécatombes !

.

Ces deux volumes ont été croqués en lecture commune avec ma copinette Valeriane.

.

.

Et hop, une petit chronique pour le challenge Fins du monde.

.
.
.

Pic : Fight for life par Schiffer Cake.

.

Publicités
Catégories :ADLARD Charlie, KIRKMAN Robert Étiquettes : , ,
  1. 19 août 2012 à 14:49

    Rhooo j’avais oublié ce passage dégoutant entre le gouverneur et sa zombi-fille!!!
    Ils étaient vraiment terrible ces deux tomes! Me réjouis vraiment de continuer!
    Belle chronique en tout cas!

    • 20 novembre 2012 à 20:27

      Huhu, j'ai oublié de te répondre ici, mais oui, ce passage est bien crade :D

  2. 24 août 2012 à 08:40

    Le tome 8 est une pure merveille, un modèle du genre : on comprend clairement que rien ne nous sera épargné (ni aux personnages), que personne n’est irremplaçable, et que tout peut arriver.
    C’est une grosse remise en question, alors qu’une certaine routine commençait à s’installer. Un nouveau départ pour Walking Dead. Excellent !

    • 31 août 2012 à 11:41

      Je crois que j'aimais bien cette routine, j'appreciais le pénitencier. Mais je me demande bien ou moment l'histoire va se dérouler maintenant (je n'ai pas encore lu la suite).

  3. Iluze
    20 novembre 2012 à 07:57

    J’ai beaucoup aimé le changement d’ambiance entre le tome 7 et le 8. Comme tu le dis, ce sont 2 tomes qui vont en concert. Je pense que ce qui arrive dans le 8 va avoir de grosses répercussions sur la psychologie des personnages. J’ai hâte de découvrir ça :).

    • 20 novembre 2012 à 20:28

      Oh oui, tu vas être servie :)

  1. 19 août 2012 à 13:13
  2. 19 août 2012 à 13:13
  3. 19 août 2012 à 13:16
  4. 19 août 2012 à 13:17
  5. 19 août 2012 à 13:19
  6. 19 août 2012 à 13:21
  7. 19 août 2012 à 13:24
  8. 29 août 2012 à 07:37
  9. 27 septembre 2012 à 19:38
  10. 7 octobre 2012 à 18:02
  11. 25 octobre 2012 à 10:57
  12. 11 novembre 2012 à 19:35
  13. 21 novembre 2012 à 07:06
  14. 29 novembre 2012 à 09:01
  15. 18 décembre 2012 à 09:06
  16. 18 décembre 2012 à 17:24
  17. 21 décembre 2012 à 15:16
  18. 4 janvier 2013 à 08:15
  19. 20 janvier 2013 à 16:52
  20. 11 mars 2013 à 09:04

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :